Agar Plasticity remporte le Lexus Design Award 2016

Le projet d’Agar Plasticity vient de remporter le Lexus Design Award 2016 ! Ce projet novateur vise à utiliser l’agar agar, une gélatine obtenu à partir d’algues marines, comme matériau d’emballage respectueux de l’environnement.

Agar Plasticity vise donc à réduire l’utilisation du plastique et donc réduire nos déchets issus des emballages plastique. L’agar agar est traditionnellement consommée comme aliment au Japon ainsi que dans certaines recettes de cuisines pour y remplacer la gélatine de porc. Il est également utilisé dans des domaines scientifiques et médicaux dans le monde entier.

Agar Plasticity Lexus Design Award 2016

Il est habituellement vendu à l’état sec, sous forme de poudre. Sa structure est poreuse, plumeuse et est très léger malgré son volume. Grâce à ces caractéristiques, l’équipé d’AMAM Design (Kosuke Araki, Noriaki Maetani et Akira Muraoka) a donc exploré la possibilité d’utiliser l’agar agar comme matériau d’emballage.

Les marchandises que nous achetons sont généralement emballées dans des matières plastiques, mais une fois déballées, le plastique est généralement jetés aux ordures ou collectés pour être recyclés. Toutefois, compte tenu des matières premières et de l’énergie pour le traitement, cette situation n’est pas idéal et devrait être améliorée.

Agar Plasticity Lexus Design Award 2016
Agar Plasticity Lexus Design Award 2016

Agar Plasticity Lexus Design Award 2016

Mais alors, comment comptent-ils procéder ? L’agar agar peut être extrait par l’ébullition d’algues rouges spécifiques puis déshydratées. Ce processus est assez simple mais il faut cependant disposer des moyens de déshydratation et des bonnes algues rouges. Ensuite, pour obtenir une structure souple, la poudre est transformée en gelée. Pour obtenir une structure semblable à un film plastique, la matière est ensuite compressée. Enfin, une fois qu’un produit est déballé, l’emballage peut être jeté sans que cela ne pose aucun problème pour l’environnement.

Un très beau projet, qui on l’espère, pourra un jour être utilisé à grande échelle et par tous les géants de l’industrie alimentaire ! Cependant, pour moi, une question subsiste, comment Kosuke Araki, Noriaki Maetani et Akira Muraoka font-ils pour stabiliser la matière et éviter qu’elle ne se dissolve au premier contact avec de l’eau.

About author View all posts

Mathieu Carlier

Blogueur passionné (ou acharné) j'ai d'abord créé Deco Tendency puis Le Blog des Tendances, Drone Trend et enfin Le Blog Domotique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Pin It on Pinterest

Shares

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Shares