TRAFFIC – Quand les toiles d’araignée inspirent un traitement contre le diabète

Une équipe de chercheurs a développé TRAFFIC, une nouvelle méthode révolutionnaire pour le traitement du diabète de type 1. Inspiré par la toile d’araignée, l’équipe a créé un fil nanoporeux facilement implantable qui peut contenir des centaines de milliers de cellules insulaires productrices d’insuline et être facilement retiré quand ils doivent sortir. 

Les chercheurs ont travaillé sur TRAFFIC pendant plusieurs années. Cette découverte est majeure puisqu’ils ont enfin trouvé un moyen efficace de transplanter dans le corps de nouvelles cellules d’insuline productrices et fonctionnelles en évitant le phénomène de rejet par le système immunitaire. L’idée pour éviter au corps de rejeter l’objet étranger : une greffe pour des cellules encapsulées dans un revêtement qui les protège de la réponse immunitaire de l’organisme.

TRAFFIC – Quand les toiles d'araignée inspirent un traitement contre le diabète

Bien sûr, le nouveau problème soulevé par cette méthode est que ces cellules encapsulées sont toutes déconnectées les unes des autres et presque impossible à retirer efficacement du corps. Un problème majeur lorsque les cellules ont une durée de vie fonctionnelle limitée ou ont des effets secondaires potentiellement cancéreux. Une évolution était donc nécessaire.  

Une autre méthode a donc été mise au point. Elle utilise donc un fil de polymère nanoporeux qui est ensuite recouvert d’un hydrogel d’alginate qui contient les cellules insulaires productrices d’insuline. Le revêtement d’hydrogel protège les cellules de toute attaque du système immunitaire et le fil polymère permet à l’ensemble du dispositif d’être facilement implanté ou enlevé par une procédure chirurgicale laparoscopique simple. « Il y a eu d’autres dispositifs comme celui-ci, mais celui-ci semble être très prometteur », explique James Flanders, un vétérinaire travaillant sur le projet. « C’est peu réactif, il protège les cellules, il leur permet de détecter le glucose, ils ne s’attachent à rien, et il peut être facilement enlevé. » 

Si d’autres recherches montrent que cette méthode est efficace dans les expériences humaines, elle pourrait être appliquée à une variété d’autres maladies hormonales et de troubles endocriniens.

About author View all posts

Mathieu Carlier

Blogueur passionné (ou acharné) j'ai d'abord créé Deco Tendency puis Le Blog des Tendances, Drone Trend et enfin Le Blog Domotique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Pin It on Pinterest

Shares

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Shares