Cette peinture chargée d’électrodes transforme les murs en capteurs interactifs

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une peinture chargée d’électrodes qui transforme les murs en capteurs interactifs.

Cette peinture chargée d’électrodes a été imaginée par les des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon (CMU) et de Disney Research. Face au constat que les murs étaient de grands espaces que l’on utilisait pas, ils se sont dit qu’ils pourraient lui donner une nouvelle fonction.

Cette peinture chargée d'électrodes transforme les murs en capteurs interactifs

Il ont d’abord commencé par poser une bande peinture en forme de croix sur le mur. Ils ont ensuite appliqué deux couches de peinture conductrices sur le dessus pour former une grille d’électrodes en forme de losange sur la surface. La bande a ensuite été retirée et les électrodes ont été connectées les unes aux autres, avant que le mur soit ensuite fini avec une couche de peinture au latex standard pour la protection et l’esthétique.  

Cette paroi d’électrode peut être utilisée de deux façons. D’abord comme pavé tactile capacitif, comme celui que vous trouverez sur un iPhone. Cela signifie que lorsque quelqu’un touche le mur, ses doigts et ses mains déforment le champ électrostatique du mur au point de contact. Ainsi, au moins en théorie, un commutateur virtuel pour une lumière ou un thermostat pourrait être placé là. Si l’utilisateur est suffisamment proche du mur, le système peut ainsi reconnaître ses mouvements et déclencher une action. 

Le mur pourrait aussi être utilisé comme capteur électromagnétique massif. Utilisé de cette manière, la paroi agit comme une antenne passive pour capter le bruit électromagnétique des appareils qui sont allumés dans la pièce. Comme les appareils ont des signatures électromagnétiques uniques, le système a la capacité d’identifier quels appareils sont utilisés et où ils se trouvent dans la pièce. De même, si une personne portait un appareil avec une signature électromagnétique, le système serait en mesure de suivre sa position.

« Les murs sont généralement la plus grande surface d’une pièce, mais nous ne les utilisons que pour séparer les espaces. » a déclaré Chris Harrison, professeur adjoint à l’Institut d’interaction homme-machine de la CMU. « Alors que l’internet des objets et l’informatique sont omniprésents dans notre monde, il est tentant de penser que les murs pourraient devenir des parties actives de nos environnements de vie et de travail. »

Vous pouvez voir les chercheurs utiliser le mur interactif dans la vidéo ci-dessous.

 

About author View all posts

Mathieu Carlier

Blogueur passionné (ou acharné) j'ai d'abord créé Deco Tendency puis Le Blog des Tendances, Drone Trend et enfin Le Blog Domotique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Pin It on Pinterest

Shares

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Shares