Ocado dévoile son robot assistant de maintenance ARMAR-6

Le supermarché britannique en ligne Ocado a déjà fait d’énormes progrès pour automatiser ses opérations, en utilisant des robots pick-and-pack dans ses entrepôts et en testant des modules de livraison autonomes à Londres.

Mais Ocado a décidé d’aller plus loin en aidant ses techniciens de maintenance avec le robot assistant de maintenance ARMAR-6.

Ocado dévoile son robot assistant de maintenance ARMAR-6

Le projet SecondHands, financé par l’UE, a pour but de construire un robot d’assistance qui fournira littéralement une paire de mains supplémentaires aux techniciens d’entretien et de réparation travaillant dans les entrepôts automatisés d’Ocado.

ARMAR-6 pourrait donc fournir un support physique aux structures pendant que les techniciens humains travaillent, apportant l’équipement ou les matériaux nécessaires, prenant la relève lorsque le travail exige une précision au niveau de la machine, ou même prédisant ce qui est nécessaire pour accomplir une tâche.

«Les entrepôts Ocado comprennent des systèmes d’automatisation et de robotique de pointe, et nos techniciens et ingénieurs d’exploitation sont chargés de veiller à ce qu’ils fonctionnent 24 heures sur 24, 365 jours par an», nous explique Alexandru Voica d’Ocado. «Dans ces entrepôts, nous emballons des millions d’articles d’épicerie par jour et nous livrons des dizaines de milliers de commandes à nos clients dans des créneaux d’une heure ; le but étant que le robot utilise l’apprentissage automatique et la vision par ordinateur pour analyser son environnement et identifier les tâches. »

Ocado dévoile son robot assistant de maintenance ARMAR-6

La création d’un tel assistant robot est en soi un effort de collaboration impliquant des partenaires de recherche de l’EPFL, de l’Institut de Technologie de Karlsruhe, de la Sapienza Università di Roma (SUR) et de l’University College London (UCL). ).

L’EPFL, par exemple, travaille sur les interactions physiques entre l’humain et le robot, y compris l’apprentissage des compétences d’action, tandis que KIT est responsable du développement du robot lui-même, couvrant toutes ses capacités mécatroniques, de préhension et de manipulation, et le développement de systèmes de reconnaissance de la parole. L’interface en langage naturel permettra au technicien de converser avec le robot de la même manière que les personnes interagissant avec l’Alexa d’Amazon ou l’assistant de Google.

SUR et UCL ont tous deux travaillé sur des aspects de la reconnaissance visuelle du robot, le premier développant également ses capacités de prise de décision et de gestion des tâches ainsi que la surveillance des tâches.

Le prototype ARMAR-6 a été livré au laboratoire de recherche en robotique d’Ocado où il sera testé, évalué et amélioré. Pendant ce temps, chaque partenaire de recherche continuera à travailler sur les composants individuels du système jusqu’à la fin de l’initiative en 2020.

Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir le prototype ARMAR-6 interagir avec son environnement lors des premiers tests.

 

About author View all posts

Mathieu Carlier

Blogueur passionné (ou acharné) j'ai d'abord créé Deco Tendency puis Le Blog des Tendances, Drone Trend et enfin Le Blog Domotique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Pin It on Pinterest

Shares

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Shares