18 November 2018 100 % Trendy - 100 % Tendency

Arianee Blockchain – Une solution pour luter contre la contrefaçon de luxe

Arianee est une nouvelle solution blockchain visant à lutter contre la contrefaçon et qui permet aux marques de luxe d’enregistrer toutes les pièces impliquées dans la création et la vente de produits de luxe, dans un registre qui ne peut être modifié, supprimé ou fermé.

Arianee Blockchain - Une solution pour luter contre la contrefaçon de luxe

Arianee Blockchain ​​- La globalisation du marché du luxe

Les progrès technologiques récents fournissent aux entreprises, tant dans le secteur de la mode que dans celui du luxe, les moyens d’élargir leurs marchés au-delà de leurs frontières et de passer de la production locale au marché mondial.

Cependant, la globalisation du marché du luxe a créé une structure compétitive internationale dans laquelle les innovations technologiques sont devenues le facteur clé du succès dans toutes les étapes de la production et de la distribution.

En outre, la mondialisation des marques de luxe a renforcé leur valeur symbolique dans la mesure où ces marques sont devenues un outil permettant aux consommateurs d’acquérir un statut social en s’associant à des groupes sociaux particuliers. Conséquence directe, les produits de type «sosie» commercialisés à des prix beaucoup plus bas sont devenus attrayants pour un large segment de consommateurs.

Par conséquent, l’expansion du commerce international et la demande émergente de produits de luxe personnels, l’apparition de méthodes de production à faible coût et le développement de nouveaux outils de marketing, tels que le commerce électronique, ont rendu la contrefaçon de luxe rentable.

Arianee Blockchain ​​- Le problème de la contrefaçon

De nombreux rapports et études montrent l’impact catastrophique de la contrefaçon sur l’économie mondiale et la société dans son ensemble, en insistant sur l’importance de trouver des solutions efficaces au problème.

Toutefois, une étude menée par l’EUIPO (Office de la propriété intellectuelle de l’UE) en collaboration avec l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) sur la saisie douanière signale une tendance à la hausse de la production et de la consommation de contrefaçon.

L’étude montre que le commerce international de produits de contrefaçon représentait 2,5% du commerce mondial, soit 461 milliards de dollars en 2013 ; les chaussures, les vêtements, les accessoires et les articles en cuir étaient les produits les plus fréquemment saisies.

Selon la commission Européenne, certains des impacts portent sur la perte de revenus et la réputation, l’inutilisabilité, l’inefficacité et la nocivité des produits ; mais aussi sur la perte d’emploi, la violation des droits des travailleurs et la baisse des investissements en R&D.

Arianee Blockchain – Tentatives passées

Le commerce électronique des entreprises de luxe connaissant une croissance rapide, le développement d’un système anti-contrefaçon intégré est urgent. Dans cette optique, il y a eu des tentatives passées pour résoudre le problème de la contrefaçon. Un exemple est la RFID (Radio Frequency IDentification).

La RFID est l’une des technologies clés dans l’IdO, l’internet des objets. Il a été utilisé pour détecter les contrefaçons insérées dans la chaîne d’approvisionnement en attribuant un EPC (Electronic Product Code) à chaque produit, écrit dans une étiquette RFID.

Les produits liés aux étiquettes expédiés par les fabricants aux autres parties de la chaîne d’approvisionnement, permettent au récepteur d’interroger les étiquettes RFID et d’y ajouter des données supplémentaires. Par ce moyen, la partie suivante est en mesure de vérifier la légitimité de la chaîne d’approvisionnement et de détecter les contrefaçons en observant toute incohérence.

Cependant, cette méthode ne fonctionne que jusqu’à la fin de la chaîne d’approvisionnement et ne peut garantir l’authenticité des produits dans les magasins ou sur internet. En effet, les informations des étiquettes RFID peuvent être interrogées et clonées par toute personne disposant d’un lecteur RFID.

Par conséquent, le développement d’un système anti-contrefaçon intégré qui fonctionne également aux stades post-chaîne d’approvisionnement est essentiel.

 

Arianee Blockchain – Une nouvelle solution

Un groupe d’entrepreneurs et de conseillers ayant une vaste expérience dans le travail avec des conglomérats tels que LVMH, Kering et Richemont, et l’écosystème de la blockchain a trouvé une solution au problème de la contrefaçon. Construit sur la technologie blockchain, Arianee est le premier protocole de luxe capable d’enregistrer, de conserver et d’assurer l’origine de tous les produits de valeur.

Arianee a été conçu pour fournir le premier protocole robuste et sécurisé pour les certificats numériques et permet aux acheteurs de produits de luxe de suivre leurs achats de valeur aux étapes post-achat.

De plus, la sécurité et la confidentialité des relations entre les objets, les propriétaires et les marques dans le monde complexe et connecté d’aujourd’hui, tout en assurant la confidentialité du propriétaire, sont des défis passés que la solution blockchain d’Arianee vise à résoudre.

Related Posts

Blockchains vs. Bases de données – Quelles différences ?

23 avril 2018

23 avril 2018

Blockchains vs. Bases de données - Quelles différences ? Bitcoin, la première crypto-monnaie, a été initialement conceptualisée et créée comme une forme de monnaie numérique. Il était destiné à être utilisé comme un moyen de traiter rapidement et anonymement en ligne.

Digital Asset et Google s’associent pour apporter la technologie blockchain aux services cloud

26 juillet 2018

26 juillet 2018

Google a annoncé un partenariat avec la startup Digital Asset, qui fabrique des outils pour construire des applications basées sur la blockchain.

Comments
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Pin It on Pinterest