The People’s Fridge : un frigo contre la pauvreté alimentaire et réduire les déchets alimentaires

The People’s Fridge est un tout nouveau projet visant à lutter contre la pauvreté alimentaire et réduire les déchets alimentaires.

The People’s Fridge est un projet qui a vu le jour à Londres et plus précisément à Brixton, dans le sud de la capitale Anglaise. Géré par un groupe de bénévoles, ce projet rejoint des campagnes similaires lancées grâce au crowdfunding en Espagne, en Allemagne et en Inde, ainsi que dans d’autres villes du Royaume-Uni.

The People's Fridge

Au Royaume-Unis, le gaspillage alimentaire représente plus de 15 millions de tonnes par an. La création d’un réseau de réfrigérateurs communautaires libres pourrait donc avoir un impact énorme. Les ménages au Royaume-Uni jettent en moyenne 24 repas comestibles chaque mois, et ces chiffres sont encore pires aux États-Unis, où environ 40 pour cent de tous les aliments est gaspillée.

Les personnes souhaitant participer à l’opération doivent respecter quelques règles simples : donner des aliments préparés et cuits, des fruits, des légumes, du pain et des aliments emballés non ouverts. Les aliments faits maison, la viande crue et les fruits de mer et le lait ouvert ne sont pas autorisés pour éviter tous problèmes.

The People's Fridge

Jusqu’à présent, les photos du réfrigérateur sur Twitter montrent des étagères débordant de produits frais, boissons, sandwiches, gâteaux et autres friandises. Les employés de Pop Brixton, le lieu où se trouve le réfrigérateur, nettoient et organisent le contenu quotidiennement.

« Nous voulons que plus de gens parlent du gaspillage alimentaire. » explique Olivia Haughton, membre de l’équipe The People’s Fridge. « Avec cette opération, nous souhaitons aussi fournir de la nourriture aux personnes qui en ont besoin. Le frigo fonctionne vraiment simplement. Les personnes qui souhaitent faire un don de nourriture peuvent venir l’apporter à tout moment pendant la journée. Tout ce qu’ils ont à faire, c’est remplir un registre précisant ce qu’ils donnent. Il n’y a pas de surveillance concernant les personnes qui viennent se servir. Tout ce que nous demandons, c’est que les personnes ne prennent pas de nourriture s’ils souffrent d’allergies alimentaires et qu’ils inscrivent dans le registre la liste de la nourriture qu’ils prennent. »

About author View all posts

Mathieu Carlier

Blogueur passionné (ou acharné) j’ai d’abord créé Deco Tendency puis Le Blog des Tendances, Drone Trend et enfin Le Blog Domotique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Pin It on Pinterest

Shares

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Shares