Savez-vous ce qu’il y a vraiment dans les poudres protéinées ?

Une nouvelle étude a révélé que presque toutes les poudres protéinées contiennent des niveaux détectables d’au moins un métal lourd, et 55% ont été testés positifs pour le BPA.

L’étude sur les poudres protéinées de 2018 a testé 134 des marques de poudre de protéine les plus populaires aux États-Unis. Celles-ci ont été choisies sur la base des données de Nielson, Amazon, et des listes de best-sellers de sites de fitness populaires. Tous les types de poudre ont été testés : des protéines conventionnelles à base de lactosérum et d’œuf, des protéines végétaliennes et végétales, ainsi que des protéines organiques et non organiques.

Savez-vous ce qu'il y a vraiment dans les poudres protéinées

Les marques ont été testées pour les métaux lourds (incluant l’arsenic, le cadmium, le plomb et le mercure), les pesticides, les BPA / BPS (plastifiants connus comme perturbateurs endocriniens), les solvants résiduels, les mycotoxines, la mélamine et ses analogues et les résidus d’antibiotiques.

Les résultats des tests ont montré que presque toutes les poudres de protéines contenaient des niveaux détectables d’au moins un métal lourd et que 55% étaient positifs au BPA. Ceci est alarmant, car le BPA est un perturbateur hormonal connu qui a été associé à des cancers du sein et de la prostate, ainsi qu’à un faible nombre de spermatozoïdes et à des défigurations.

Curieusement, les protéines à base de plantes présentaient des niveaux de contamination plus élevés que les protéines à base de lactosérum. Sean Callan, neuroscientifique et directeur des opérations chez Ellipse Analytics, le laboratoire qui a testé les produits protéiques, affirme que cela pourrait être dû au fait que les plantes sont plus enclines à absorber les métaux lourds du sol dans lequel elles sont cultivées.

Être bio n’a pas fait beaucoup de différence non plus. En effet, «les suppléments protéiques organiques présentaient en moyenne des taux plus élevés de métaux lourds que les non-organiques», probablement en raison de la prédominance des matières végétales dans les poudres organiques.

Les résultats sont alarmants, d’autant plus que de nombreuses personnes utilisent quotidiennement plusieurs produits protéiques. Il y a un débat sur son efficacité, considérant que la plupart des gens dans les pays industrialisés plus riches ont des régimes plus riches en protéines que ce dont le corps a réellement besoin.

En d’autres termes, ne jamais sous-estimer la puissance des aliments entiers ! Nous savons que les aliments entiers sont les meilleurs dans toutes les autres catégories de vitamines et de minéraux, alors pourquoi ne pas faire de même en ce qui concerne les protéines ?

About author View all posts

Mathieu Carlier

Blogueur passionné (ou acharné) j'ai d'abord créé Deco Tendency puis Le Blog des Tendances, Drone Trend et enfin Le Blog Domotique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Pin It on Pinterest

Shares

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Shares