Celastrol – Le coupe faim qui réactive le sentiment de satiété

Des chercheurs du Helmholtz Zentrum München ont découvert que le Celastrol, une substance d’origine végétale utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise, présente un potentiel de lutte contre l’obésité en activant des centres cérébraux responsables de la sensation de satiété.

Bien que les expériences de l’équipe n’aient impliqué que des souris, le mécanisme d’action du Celastrol fonctionne de manière similaire chez l’homme ; et des essais cliniques sont déjà en cours.

Celastrol – Le coupe faim qui réactive le sentiment de satiété

Le Celastrol, ou triperine, est un composé chimique présent dans les extraits de racine d’une plante appelée Tripterygium wilfordii ; que l’on appelle parfois la vigne du dieu du tonnerre. Cette plante a longtemps été utilisée comme traitement traditionnel chinois pour diverses affections ; telles que la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis.

Mais son utilisation n’est pas recommandée en raison de divers effets secondaires importants. Les chercheurs du service de neurobiologie du diabète du Helmholtz Zentrum München ont montré que le Celastrol peut provoquer une perte de poids significative et donc une réduction du risque de développer un diabète chez les souris obèses.

Chez la souris et chez l’homme, l’hormone leptine aide à réguler l’homéostasie énergétique en inhibant la faim. Cependant, l’obésité peut déclencher une résistance à la leptine, ce qui empêche l’hormone d’activer les récepteurs de la leptine dans le cerveau et les sensations de satiété.

« Le Celastrol réactive les mécanismes propres à l’organisme pour contrôler le poids qui seraient sinon désactivés chez les personnes obèses. » explique Katrin Pfuhlmann, doctorante et première auteure de l’étude. « Normalement, les personnes atteintes perdent cette sensation de satiété car l’hormone respective – la leptine – n’a plus aucun effet. Le Celastrol, le composé que nous avons examiné, rétablit la sensibilité à la leptine et donc la sensation de satiété. »

Lorsque le Celastrol a été administré à des souris en surpoids, les chercheurs ont constaté une diminution significative de la consommation alimentaire des animaux. Cela correspondait à une perte de poids moyen d’environ 10% en une semaine seulement. Cependant, aucune différence n’a été observée chez les souris déficientes en récepteurs de la leptine. On ne sait pas si des résultats similaires pourraient être observés chez l’homme, mais nous aurons peut-être bientôt des réponses.

About author View all posts

Mathieu Carlier

Blogueur passionné (ou acharné) j'ai d'abord créé Deco Tendency puis Le Blog des Tendances, Drone Trend et enfin Le Blog Domotique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

 

Pin It on Pinterest

Shares

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis sur les réseaux sociaux.

Shares